Les flavonoides et les substances végétales secondaires

Les substances végétales secondaires sont un groupe de 60 000 à 100 000 substances créées par les plantes à diverses fins propres, par exemple sous forme d’anticorps contre les parasites et les maladies, de régulateurs de croissance, de matières odorantes, d’arômes et de colorants.

Combinez toujours diverses sortes de fruits et de légumes dans vos recettes de jus. Car il est impossible d’obtenir un effet sur la santé avec des substances individuelles si on les prend isolées les unes des autres, cet effet est uniquement possible en prenant régulièrement une grande quantité de fruits et de légumes.

Ces substances font également leur effet sur les êtres humains par le biais de leur nourriture quotidienne. Elles sont présentes sous forme de mélange complexe de diverses substances bioactives qui se soutiennent mutuellement et se complètent. Ainsi, une alimentation variée comprenant une grande part de plantes augmente la chance de pouvoir profiter de tous ses effets favorables.

Ou trouver des flavonoides ?

Où trouve-t-on des substances végétales secondaires ?
Les substances végétales secondaires sont présentes dans toutes les sortes de fruits et légumes et sont divisées en divers groupes en raison de leur structure chimique. Vous trouverez dans ce qui suit la présentation des principaux groupes et de leurs apparitions principales :

  • La caroténoïde dans les carottes, les tomates, les abricots, les pamplemousses roses, les oranges, les melons, les papayes et les mangues
  • Les flavonoïdes dans l’acérola, les mûres sauvages, l’églantier, les groseilles, les cerises, les betteraves et les tomates
  • L’anthoxanthine dans les légumes jaunes comme les pommes de terre et les oignons clairs
  • Le glucosinolate dans les choux et le raifort
  • Les anthocyanes et proanthocyanes dans les myrtilles, les mûres sauvages, les cerises foncées, le raisin noir, les groseilles, les betteraves et les airelles

A quoi servent les substances végétales secondaires ?
Les nombreux indices ne suffisent pas à la science pour qu’elle les reconnaisse comme un savoir certain. Toutefois, bon nombre de nutritionnistes sont persuadés de ce qui suit :

Toutes les substances végétales secondaires et antioxydantes ont un effet anticancérigène, immunomodulateur, anti-inflammatoire, antithrombotique, hypo et hypertenseur, réducteur de cholestérol, réducteur de glycémie, antimicrobien et favorisant la digestion.

Voici quelques exemples comprenant des tâches spéciales supplémentaires :

  • caroténoïde : protège contre les rayons UV par l’effet antioxydant
  • flavonoïde : agit comme protection contre l’oxydation, fait baisser le cholestérol
  • anthocyanes et proanthocyanes : protège les vaisseaux sanguins, effet positif sur les yeux
  • glucosinolate effet antimicrobien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.