Les jus de fruits et légumes : des recettes pour une opération Bonne mine

Les jus de fruits et légumes : des recettes pour une opération Bonne mine

extracteur_jus_bronzageVous vous apprêtez à retrouvez les plages, le soleil, et un joli teint hâlé synonyme de vacances et de détente ?

Pour profiter au mieux du soleil dans sa version plaisir, sans en supporter les risques (coups de soleil, vieillissement de la peau…), le mieux est de préparer votre peau dès maintenant. Elle  bronzera plus facilement, et saura mieux se protéger des radicaux libres et brûlures.

La méthode la plus simple et la plus naturelle pour protéger votre peau est d’adopter dès maintenant une alimentation riche en :

  • Béta-carotène (vitamine A) : pour stimuler la production de mélanine et favoriser le bronzage, pour sa richesse en anti-oxydants qui protègera votre peau ;
  • Vitamine C : pour ses anti-oxydants qui vont lutter contre le vieillissement prématuré provoqué par les rayons du soleil ;
  • Sélénium : pour son action antioxydante, et sa capacité à maintenir l’élasticité de la peau.

Pour consommer une quantité suffisante d’aliments contenant ces nutriments, les jus de fruits frais pressés sont parfaits !

Lire la suite

La différence entre extracteur de jus et centrifugeuse

La différence entre extracteur de jus et centrifugeuse

Les extracteurs de jus, meilleurs que les centrifugeuses ?

Lorsque l’on parle de faire ses propres jus de fruits, on pense souvent aux centrifugeuses. Et peu de personnes connaissent les extracteurs de jus.
Alors quelles sont les différences, les avantages et les inconvénients de ces deux types d’ustensiles de cuisine ? Et lequel choisir quand on veut faire soi-même des jus, des soupes ou des sorbets à base de fruits et légumes.
Lire la suite

6 recettes de trempettes à faire avec votre extracteur de jus

6 recettes de trempettes à faire avec votre extracteur de jus

Trempette pur fruits

  • 1 paquet de 240 ml de fromage à la crème non grasse ou légère
  • 1 bocal de 210 ml de crème de guimauve

Placez tous les ingrédients dans le récipient Vitamix, dans l’ordre indiqué. Fermez bien le couvercle à 2 pièces. Sélectionnez la vitesse n°1, variable. Mettez l’appareil en marche et augmentez rapidement la vitesse jusqu’au n°3 ou 4. Laissez fonctionner pendant 10 à 15 secondes ou jusqu’à ce que les ingrédients soient mélangés à la consistance souhaitée. Vous devrez peut-être arrêter l’appareil et passer une spatule autour de l’intérieur du récipient pour incorporer les ingrédients. Évitez de trop mélanger. Si nécessaire, utilisez le poussoir pour pousser les ingrédients vers les lames durant le mélange. Servez avec des fraises entières pour les y tremper.

Trempette aux fruits exotiques

  • 120 ml (1/2 tasse) de crème sure sans matières grasses
  • 180 ml (3/4 tasse) de lait écrémé
  • 1 paquet de 100g de mélange pour crème dessert instantanée à la banane
  • 15 ml de noix de coco en filaments
  • 15 ml de concentré de jus d’orange congelé
  • 1 boîte de 240ml d’ananas broyé, non égoutté

Placez tous les ingrédients dans le récipient Vitamix, dans l’ordre indiqué. Fermez bien le couvercle à 2 pièces. Sélectionnez la vitesse variable. Mettez l’appareil en marche et augmentez rapidement la vitesse jusqu’au 3. Laissez fonctionner de 15 à 20 secondes ou jusqu’à ce que le mélange soit homogène et épais. Servez froid avec des fruits frais ou du gâteau des anges pour tremper. Variante : vous pouvez substituer de la crème-dessert à la noix de coco ou un autre arôme de votre choix.

Guacamole

  • 2 avocats mûrs
  • 2 ml (1/2 cuillère à thé)de sel à l’ail
  • 15 ml (1 cuillère à soupe) de jus de citron
  • 2 ml (1/2 cuillère à thé) de poudre d’acide ascorbique (facultatif)
  • 60 ml d’oignon (1/4 de tasse)
  • 1 tomate moyenne

Coupez les avocats en deux et enlevez les noyaux. Retirer la chair et mettez la dans le récipient Vitamix. Ajoutez le sel à l’ail, le jus de citron et l’acide ascorbique. Fermez bien le couvercle à 2 pièces. Sélectionnez la vitesse n°1, variable. Mettez l’appareil en marche et augmentez rapidement la vitesse jusqu’au numéro 3. Laissez fonctionner pendant 15 à 2à secondes ou jusqu’à ce que les ingrédients soient mélangés. Vous devrez peut-être arrêter l’appareil et passer une spatule autour de l’intérieur du récipient pour incorporer les ingrédients. Pendant que l’appareil fonctionne, enlevez le bouchon du couvercle et laissez tombez l’oignon et la tomate. Si nécessaire, utilisez le poussoir pour pousser les ingrédients vers les lames durant le mélange. Évitez de trop mélanger. Laissez quelques morceaux. Servez avec des chips tortillas. Garnissez d’une rose de tomate et d’un brin de persil.

Trempette au fromage

  • 30 ml de mayonnaise sans matières grasses
  • 15 ml de lait à 2%
  • 1 pincée de sel (facultatif)
  • Une pointe de poivre noir
  • 1 petite tomate fraiche
  • 120 ml (1/2 tasse) de fromage léger ou de Cheddar

Placez tous les ingrédients dans le récipient Vitamix, dans l’ordre indiqué. Fermez bien le couvercle à 2 pièces. Sélectionnez la vitesse n°1, variable. Mettez l’appareil en marche et augmentez rapidement la vitesse jusqu’au numéro 5 ou 6. Laissez fonctionner de 10 à 15 secondes ou jusqu’à l’obtention de la circonstance souhaitée. Vous devrez peut-être arrêter l’appareil et passer une spatule autour de l’intérieur du récipient pour incorporer les ingrédients. Évitez de trop mélanger. Si nécessaire, utilisez le poussoir pour pousser les ingrédients vers les lames durant le mélange.

Hoummos

  • 1 boîte de 450ml de pois chiches égouttés
  • 120 ml de graines de sésame crues
  • 15 ml d’huile d’olive
  • 60 ml de jus de citron
  • 1 gousse d’ail
  • Sel

Placez tous les ingrédients dans le récipient Vitamix, dans l’ordre indiqué. Fermez bien le couvercle à 2 pièces. Sélectionnez la vitesse n°1, variable. Mettez l’appareil en marche et augmentez rapidement la vitesse jusqu’au numéro 10, puis rapide. Laissez fonctionner l’appareil pendant 1 minute ou jusqu’à ce que le mélange soit homogène. Si nécessaire, utilisez le poussoir pour pousser les ingrédients vers les lames durant le mélange.

Trempette aux épinards

  • 240 ml de crème ou de yaourt sans matières grasses
  • 240 ml de mayonnaise sans matières grasses
  • 120 ml d’épinards surgelés, décongelés et bien égouttés
  • 1 paquet de mélange sec pour soupe aux légumes

Placez tous les ingrédients dans le récipient Vitamix, dans l’ordre indiqué. Fermez bien le couvercle à 2 pièces. Sélectionnez la vitesse n°1, variable. Mettez l’appareil en marche et augmentez rapidement la vitesse jusqu’au numéro 3 ou 4. laissez fonctionner pendant 5 à 1à secondes ou jusqu’à ce que les ingrédients soient mélangés à la consistance souhaitée. Vous devrez peut-être arrêter l’appareil et passer une spatule autour de l’intérieur du récipient pour incorporer les ingrédients. Évitez de trop mélanger. Si nécessaire, utilisez le poussoir pour pousser les ingrédients vers les lames durant le mélange. Servez dans un bol en pain de seigle noir, avec des légumes et des morceaux de pain.

Assimilation des nutriments par l’organisme

Assimilation des nutriments par l’organisme

Il est souvent question sur ce blog de l’avantage des jus de fruits frais. Pour celles et ceux qui auraient loupé une séance, voici condensés les bénéfices des jus de fuits fraichement pressés : Les fruits sont pressés mécaniquement. Le jus obtenu ne subit aucun traitement et contient tous les éléments nutritifs des fruits, sauf les fibres. Il apporte à l’organisme de l’eau, des vitamines (C, B9, béta-carotène), du potassium, des glucides ainsi que des éléments non nutritifs des fruits (polyphénols, flavonoïdes…). Intéressons nous aujourd’hui à une partie un peu « technique », l’assimilation par l’organisme des nutriments.

Une étude< a montré que le Vitamix broie les aliments si finement qu’il affine leur structure moléculaire pour rendre les nutriments plus facilement assimilables par l’organisme.

Nutriments apportés par les fruits
Les fruits contiennent un pourcentage très élevé en eau. L’eau est le plus indispensable de tous les nutriments, elle a un caractère essentiel pour tous les processus biologiques : comme réactif, comme solvant et comme moyen de transport. Elle participe de manière essentielle aux processus osmotiques et aux échanges thermiques.
Besoins quotidiens moyens pour un individu adulte de 60 kg : 2,8 litres

Ces besoins sont couverts par :

  • Les boissons : de 1 à 1,5 litre
  • Les aliments solides (eau contenue) : env. 1,2 litre
  • La production interne (endogène), la digestion des autres constituants des aliments : de 0,3 à 0,4 litre.

Avec leur pourcentage élevé en eau, les fruits ont une faible densité énergétique. En consommant des fruits, vous aurez ainsi peu de calories par gramme. Cette eau des fruits contribue à l’équilibre biologique de notre organisme et est essentielle à son bon fonctionnement. Les fruits sont également une source importante de fibres souvent mieux tolérées que celles de certains légumes. En effet, les fibres des fruits sont plus plus petites que les fibres des légumes. Ces dernières sont essentielles pour la régulation intestinale.

Dernier élément issu des fruits : le sucre. Au sujet du sucre apporté par les fruits on parlera de fructose. Le fructose est un sucre simple, trouvé dans les fruits, ayant un pouvoir sucrant très élevé comparativement au saccharose. Son avantage est qu’il engendre une production d’insuline plus faible que celle provoquée par le glucose. A noter qu’en réaction à un taux de d’insuline élevé, les cellules développent une résistance à l’insuline conduisant au diabète de type II. Néanmoins consommer du fructose n’empêche pas l’apparition du diabète. Mais une consommation excessive (50g/jour) peut provoquer des diarrhées. Son assimilation dans votre organisme sera réduite et ralentie par les fibres qui composent le fruit. Vous l’avez compris, il est donc essentiel de manger les fruits en entier et de ne pas se contenter d’un simple jus… ou alors, il faut réaliser un jus avec une machine adaptée (type blender) qui permettra de tirer partie de ces fibres. Je vous invite à consulter ce tableau indiquant la teneur en fructose de différents fruits.

Nutriments apportés par les légumes
Tout comme les fruits, les légumes contiennent de l’eau, des fibres, des vitamines et des minéraux. Ils sont par contre plus pauvres en glucides, ce qui leur donne la propriété d’avoir une densité énergétique très faible (0,3kcal/g). Sachez le, il est préférable de consommer certains légumes crus car les vitamines sont altérées selon le mode et la durée de cuisson.

Bien entendu, si vous nous lisez sur Extracteur-de-Jus.com, c’est que vous avez fait (ou êtes proches) le choix de consommer des jus de fruits frais, naturels, préparés à la maison. Pour conserver les nutriments et les apports de vos fruits et légumes, nous sélectionnons ici régulièrement les produits que nous jugeons les plus adaptés. Dans un prochain article, nous parlerons du VitaMix, ou Vitamix 5000, blender américain à succès, déjà choisi par des professionnels.

Blender et extracteur de jus : quelles différences ?

Blender et extracteur de jus : quelles différences ?

Les blenders sont très connus et très appréciés du grand public pour créer des smoothies. Les recettes se font à partir de lait, glace, de yaourt ou encore de fruits. Le blender vous permet une liberté totale, certains ajoutent même des pâtes à tartiner ou autres mixtures… Cependant beaucoup de gens associent les extracteurs de jus aux blenders. Toutefois, ces deux appareils ne fonctionnent pas de la même manière. Cet article a pour but de comparer blender et extracteurs de jus afin de mieux en comprendre les différences. Vous trouverez également nos conseils pour savoir quand utiliser l’un plutôt que l’autre.

day 185 - blending in

En résumé, si vous ne deviez retenir qu’une chose :

  1. Le blender sert à mixer.
  2. La centrifugeuse et l’extracteur servent à faire des jus de fruits ou de légumes en le séparant de la pulpe

Séparer jus et fibres : seul un extracteur de jus peut le faire

Un blender fonctionne en utilisant des lames rotatives qui vont mixer, couper, en un mot broyer les aliments et ce de manière indifférenciée. Un fruit va se transformer en purée ou en jus selon sa nature, mais la mixture obtenue in fine sera le résultat de TOUT ce qui était dans le blender à l’origine. Ainsi pour les fruits et légumes, vous obtiendrez une boisson contenant les fibres, la peau, les pépins, la chair…

Un extracteur de jus va séparer le jus des fibres. Cette séparation est fondamentale dans le processus d’extraction du jus. Comme nous l’avons déjà vu sur extracteur-de-jus.com, seule cette opération préserve tous les bénéfices des fruits pour la santé. En séparant le jus et les fibres, votre corps ne va pas consommer trop d’énergie durant le processus de digestion du jus (les fibres nécessitant un effort plus important pour être digérées). De même, le corps absorbe plus facilement les nutriments présents dans le jus lorsque ce dernier est dépourvu de fibres. Le blender va rendre impossible l’assimilation de certains nutriments par l’organisme de par sa fonction « cassante ».

Un extracteur de jus TOUJOURS comme base pour faire des jus

Comme son nom l’indique un extracteur de jus sert à extraire le jus des fruits. Il sera donc toujours à la base de vos recettes de jus. Il s’agit là d’une recommandation, de notre conseil. Mais utiliser un extracteur de jus pour récupérer le jus possède plusieurs avantages :

  • Absence de fibres,
  • Jus plus facile à boire

En effet, les boissons concoctées avec un blender sont assez épaisses et contiennent souvent des morceaux d’aliments qui n’ont pas pu être totalement réduits par les lames de l’appareil. L’extracteur seul vous permettra d’avoir un jus buvable facilement. Mais ensuite, libre à vous d’utiliser un blender :  placez-y le résultat obtenu par l’extracteur pour le mélanger avec d’autres ingrédients, que l’extracteur de jus ne peut pas gérer. Vous utiliserez ainsi deux appareils, en complément. Chacun répondant à une mission bien précise. C’est ce que nous avons vu en introduction de cet article :

Pourquoi le blender ne sera jamais un extracteur de jus
Voici 3 points clés pour vous apporter tous les éléments afin de différencier une bonne fois pour toutes blender et mixer :

  1. La vitesse de rotation des lames d’un blender est rapide et rend le jus inapte à être conservé plus d’1 heure sans perdre sa saveur et ses propriétés ;
  2. La grande vitesse de rotation des lames rendent les blenders très bruyants ;
  3. Avec des vitesses trop élevées, ils cassent la fibre et la composition des fruits et légumes ;
  4. Les fibres présentent en excès ralentissent la digestion.

 

Alors, c’est désormais plus clair ? Si des questions persistent, n’hésitez pas à les poser ci-dessous. En attendant, vous pouvez consulter notre comparatif des meilleurs extracteurs de jus, pour en savoir plus sur les différents modèles.

Si vous souhaitez acheter un extracteur ou un blender, ça se passe par là :

1 recette de Milkshake pour un petit déjeuner sain !

1 recette de Milkshake pour un petit déjeuner sain !

Au petit déjeuner, c’est possible d’utiliser son extracteur de jus ? Bien évidemment, le petit déjeuner est aussi l’occasion de réaliser des préparations avec votre appareil. Pour les enfants (mais aussi pour les plus grands), voici une recette de MilkShake végétal.

Milkshake végétal santé

Ingrédients :

  • 2 pommes
  • 1 clémentine
  • 1 demi citron
  • 1 petite banane ou 1/2 si grosse
  • 1 petit morceau de gingembre frais
  • 1 grosses cuillère à soupe de graines germées (pour moi orge en ce moment)
  • 1 yaourt de soja
  • du lait végétal (selon le nombre de personnes à voir en fonction du jus de fruit préparé)
  • sirop d’agave selon vos demandes.

Recette du MilkShake végétal :
Pour cette recette, placez dans votre extracteur de jus les pommes, la clémentine, le citron, le gingembre et les pousses d’orge. Ensuite, récupérez le jus et mettez le dans un blender. Ajoutez alors la banane coupée en fines tranches, le lait végétal, le yaourt et le sirop d’agave. Mixez le tout, vous obtenez un super milk shake bien oncteux et mousseux.

Retrouvez la recette sur OumiBio

Conseils pour un bon jus de fruits maison

Conseils pour un bon jus de fruits maison

Jus de fruits et liposolubles

Comment utiliser correctement les substances nutritives liposolubles ?
Les jus de fruits ne comprennent généralement pratiquement aucune matière grasse. Ceci est certes bon pour la votre ligne, mais peut conduire à une assimilation non optimale de certaines substances nutritives par votre corps. A savoir les liposolubles. La quantité de graisses minimales, contenues dans le jus même ne suffit pas à faire passer les vitamine liposolubles et autres substances liposolubles de l’alimentation dans le corps Une petite manipulation suffit à contre carrer ceci simplement : ayez toujours un tout petit peu de purée d’amande, ou de coco crue ou de l’huile végétale pressée à froid à porter de main pour la fouetter dans le jus frais. Une demie cuillère à café ou moins suffit. P. ex. l’huile de lin, l’huile de colza ou l’huile d’olive sont très recommandables. En alternative, grignotez une noix de Macadamia, une amande ou une fève de cacao en qualité crudités pour assimiler précieuse graisse végétale.

Conseils pour un bon jus de fruits maison

Comment faire un jus de fruits maison naturel?

Lorsqu’on a le temps et que l’on veut prendre la peine de le faire, on peut encore améliorer ses jus de fruits et de légumes crus avec des herbes fraîches naturelles : p. ex. avec des petites pousses d’orties fraîchement cueillies que l’on peut ajouter à la matière à presser. Ou bien vous choisissez la variante connue avec les herbes de cuisine fraîches (basilic, origan, aneth, ciboulette ou livèche) – de préférence directement en provenance du jardin. Pour une vue d’ensemble pratique, vous trouverez en annexe, un résumé des données des informations les plus importantes sur les substances nutritives de ce livre. Pour trouver rapidement une idée de recette adéquate, la page à laquelle vous pouvez également regarder est indiquée. Toutes les recettes ne sont en fait que des suggestions. Variez en fonction de votre goût personnel. Les jus verts ont souvent tendance à être amers. En y ajoutant quelques pommes ou quelques carottes fraîches, le jus prend un goût plus sucré est n’est plus amer. Les jus deviennent sucrés et onctueux si vous rajoutez une banane dans l’extracteur de jus. Concernant certaines substances nutritives, la DGE (société de nutrition allemande) indique les quantités recommandées pour les besoins quotidiens. Ces chiffres sont indiqués en vue de compléter ce volume.

Les vitamines A, D, E et K sont des vitamines liposolubles. Ce qui signifie, que vous avez besoin de graisses pour qu’elles puissent être absorbées par le corps. Consommer le jus avec un ingrédient de qualité crudités riche en graisses, comme une noix ou quelques gouttes d’huile végétale de qualité supérieure ! Votre corps profite ainsi également des précieuses substances nutritives liposolubles.

Astuces pour la digestibilité et un meilleur goût

Ne buvez pas le jus frais d’un seul trait et en grande quantité. Répartissez vos repas à base de jus de façon aussi uniforme que possible dans la journée. 200 ml toutes les 2 heures serait l’idéal. Si vous ne faites pas votre jus avec un extracteur de jus Green Star, je vous recommande de préparer du jus frais à chaque repas à base de jus et de le boire directement après pressage et de ne pas le conserver. Directement après pressage, les jus de fruits possèdent les plus grandes valeurs nutritives. La durée de temps après l’extraction du jus pendant laquelle un jus reste riche en substances nutritives est influencée essentiellement entre autres par le processus d’extraction de jus.

Les jus de fruits Green Star ont par exemple une stabilité plus longue car l’extracteur de jus dispose d’aimants incorporés dans les rouleaux broyeurs en acier inoxydable et des particules de bio-céramique transmettent les vibrations d’énergie vitale dans le jus. Les jus de fruits obtenus avec Green Star s’oxydent plus lentement. Vous pouvez ainsi conserver ces jus de fruits pendant 48 heures. Vous pouvez extraire en une fois les jus que vous voulez boire dans les 48 heures ou encore les apporter avec vous au bureau ou en voyage. Préservez mieux vos jus de fruits, par exemple au lieu de nettoyer les carottes à la brosse, pelez-en la couche supérieure. Remplissez votre récipient de conservation – de préférence une thermos -jusqu’au bord, pour qu’il n’y ait plus de place pour l’oxygène. Et très important, maintenez le jus au froid.

Quelques idées pour des recettes de jus de fruits bio et sains

Certains praticiens de jus de fruits recommandent de filtrer encore une fois le jus extrait pour séparer autant d’éléments solides que possible en avançant souvent l’argument selon lequel ce sont surtout dans ces structures cellulaires que les résidus concentrent les poisons et les pesticides. Ma recommandation à ce propos : pour vos ingrédients, sélectionnez de préférence des fruits et légumes fraîchement récoltés de la saison en allant chez le fermier bio de votre choix et extrayez toujours le jus en vous servant d’un extracteur de jus de grande qualité. Les fruits et légumes frais, cultivés biologiquement, dispose toujours (lorsqu’ils sont mûrs ou pratiquement mûrs) de la plus grande concentration de substances nutritives.

Pour 100 ml de jus, vous avez besoin (en fonction de la matière à presser et de la fraîcheur), du double de la quantité de légumes ou de fruits. En cas de cure de jus, prenez environ 1 I de jus par jour, ce qui correspond à deux kilos de substance végétale. Attention, si dans certaines instructions, 3 I de jus de légumes et plus sont recommandés. Cela dépasserait les forces du métabolisme de tout être humain. Une telle « cure de jus » ne représenterait nullement un repos pour la digestion; elle ne serait que la continuation d`une gastronomie de prospérité suicidaire, mais avec d’autres moyens.

Les avantages de l’extracteur de jus Green Star

Les avantages de l’extracteur de jus Green Star

Le Dr Norman Walker – un célèbre thérapeute spécialisé dans le jus (qui était encore en pleine forme à 100 ans, écrivait des livres et faisait du vélo), ne jure que par les jus de fruit fraîchement pressés. Il enseigna: « Ce n’est que lorsque les fruits sont broyés en purée et que le jus est ensuite extrait (essoré), que le jus contient un maximum de vitamines, d’enzymes et de minéraux. »

Vous obtenez l’extraction de jus la plus délicate avec les extracteurs de jus à rouleaux broyeurs qui pressent et écrasent vos fruits et légumes avec précaution (80 à 110 tr/min). Ce jus est séparé des matières solides (ce qu’on appelle le marc) par un tamis fin. La vitesse de rotation extrêmement faible ne chauffe pratiquement pas la matière à presser et il n’y a aucune détérioration notable due à l’oxygène (= oxydation). Toutes les substances nutritives – excepté les fibres difficilement digestibles qui sont retenues – arrivent dans le jus. Un autre avantage de ces appareils se trouve dans le rencement de jus particulièrement important.

Les connaisseurs du monde des crudités et de la nourriture naturelle et les amateurs difficiles de jus jurent ce faisant par les extracteurs de jus santé Green Star variés et particulièrement délicats. Tous ceux qui boivent des jus pour des raisons de santé, passent pratiquement par l’extracteur de jus Green Star. Ceci valait également pour la fondation Warentest, lorsqu’elle s’est attelée à la tâche d’offrir de la visibilité dans le domaine étendu des extracteurs de jus.

L’extracteur de jus Green Star de grande performance est considéré comme le Nec-Plus-Ultra de l’extraction délicate de jus. La matière à presser n’y est pas hachée, mais prise « en tenailles » entre deux rouleaux broyeurs puissants dotés d’aimants. Ce procédé ne présente presque que des avantages. Il fonctionne donc avec une vitesse de rotation extrêmement faible (1 10 tr/min) pour une exposition minimale à l’oxygène et convient parfaitement à la production de jus de chlorophylle frais particulièrement sains, comme par ex. des jus d’herbe de blé, des jus de fruits et de légumes tout comme des sorbets, des pâtes de fruits et des pâtes.

Deux variantes judicieuses pour les porte-monnaie plus modestes sont l’extracteur de jus Solo Star Il et l’extracteur de jus manuelle Z-Star. L’extracteur de jus Solo Star Il fonctionne avec une technique à rouleaux broyeurs et avec une vitesse de rotation extrêmement basse de 80 tr/min seulement. Ce mode de fonctionnement qui conserve la valeur, réduit également au minimum l’effet de l’oxygène et ne touche pas aux enzymes ni aux autres substances vitales. Deux sorties de jus assurent un rendement optimal. L’appareil est aussi incroyablement polyvalent : il peut aussi bien presser les fruits, les légumes et les herbes de céréales que produire de la purée de noix ou de la compote de fruits secs. Pour l’utilisation quotidienne et des quantités de jus plus importantes, il faut cependant recommander l’extracteur de jus Green Star, en raison de sa solidité.
Conclusion : les extracteurs de jus de qualité supérieure sont polyvalents, ont une faible vitesse de rotation et dégagent le jus de façon très délicate. A mon avis, le meilleur extracteur de jus est l’extracteur de jus Green Star.

La fondation Warentest indépendante le confirme également. Green Star est très à la pointe en ce qui concerne les jus de chlorophylle, d’herbes et de légumes à longues fibres.

Faire votre jus avec une centrifugeuse

Faire votre jus avec une centrifugeuse

La plupart des extracteurs de jus conventionnels fonctionnent avec une centrifugeuse qui tourne très rapidement. Les fruits et légumes sont lacérés par de nombreuses petites lames à une très grande vitesse de rotation (jusqu’à 16 000 tr/min) ; le jus dégagé est séparé par la force centrifuge du filtre métallique en rotation. En toutes petites gouttes, le jus fragile est expulsé dans l’oxygène de l’air.

Acheter une centrifugeuse: notre avis

Le faible prix des extracteurs de jus à centrifugeuse semble très séduisant à première vue. À cause de l’énorme vitesse de rotation par minute, il entre beaucoup d’oxygène ; elle fait mousser le jus et détruit ce faisant, les enzymes et les vitamines sensibles à l’oxygène.

D’après une analyse scientifique, la teneur en enzymes d’un jus dépend de la quantité d’oxygène introduite pendant l’extraction du jus. Plus il arrive d’oxygène agressif dans le jus, plus les substances vitales sont détruites. La grande vitesse de rotation est déjà un grand défaut des extracteurs de jus à centrifugeuse. De plus, ils ne conviennent pas aux jus de chlorophylle très sains. Car les centrifugeuses ne peuvent pas extraire le jus des feuilles, des herbes aromatiques, de matière à presser à longues fibres ni de graminées. En outre, il leur manque souvent les fonctions complémentaires permettant de réaliser des sorbets, des pâtes, des confiseries à base de fruits et des mousses de noix.

Conclusion : les centrifugeuses peuvent extraire le jus de la plupart des fruits et légumes. Cependant, les enzymes et vitamines fragiles sont les victimes de l’oxygène agressif introduit dans le jus à cause de la grande vitesse de rotation. Les extracteurs de jus à centrifugeuses courants échouent toutefois complètement face aux légumes à feuilles et à la matière à presser contenant des fibres longues.

Le caractère agressif de l’oxygène
Bien que l’oxygène soit un élément vital, sans lequel il nous est impossible de vivre, il a aussi son mauvais côté. Car l’oxygène est très réactif; dans sa forme non liée, il peut – par ex. comme « radical libre » agressif – endommager lourdement les cellules et leurs composants (= oxydation). Dès que nous coupons les fruits en petits morceaux avant de les consommer, un travail de destruction frénétique se met immédiatement en place. On peut le voir par exemple à la coloration brune des petits morceaux de pomme. Une telle oxydation a malheureusement lieu à grande échelle lors de l’extraction de jus avec des centrifuges, étant donné que l’intérieur des cellules libéré (qui -bien protégé pour de bonnes raisons- est encapsulé dans la cellulose très difficilement accessible) entre ainsi en contact intensif avec l’oxygène atmosphérique. Ceci conduit à la destruction de nombreux ingrédients précieux.

Comment faire un bon jus de fruits frais ?

Comment faire un bon jus de fruits frais ?

Il existe de nombreux procédés pour extraire le jus. Les différences en ce qui concerne la qualité du jus, la teneur en substances nutritives et le rendement de jus sont cependant très différents. Toute personne qui fait chauffer son alimentation doit prendre son parti du fait que d’importantes substances bioactives sont détruites de la sorte. De nombreuses vitamines en particulier et surtout de nombreuses enzymes sont sensibles à la chaleur et subissent des dégâts irréparables lorsqu’elles sont chauffées. Vous ne lirez rien des processus d’extraction de jus qui détruisent par la chaleur des substances nutritives, comme par ex. par la vapeur et avec un chiffon, car il ne s’agit pas dans ce livre de renoncer, mais de profiter sainement de jus frais et riches en substances nutritives.

Comment faire un bon jus de fruits

Faire du jus de fruits et de légumes au mixeur ?

Certaines personnes se demandent: « Ne puis-je pas me préparer un jus tout simplement dans le mixeur ?» Je leur réponds: jusqu’à un certain point, vous le pouvez, oui. Mais
un jus fraîchement pressé a des avantages décisifs, par rapport à cette purée épaisse faite de jus et de fibres. D’une part, vous pouvez profiter de bien plus de fruits et de légumes sous forme de jus que si vous les prenez entiers ou sous forme de purées avec toutes les fibres. Dans un jus fraîchement pressé, les fibres et les éléments indigestes ne sont présents qu’en tout petit pourcentage. Le jus pur vous permet d’absorber une quantité bien plus importante de substances vitales, de plus, combinées à volonté. Boire plusieurs fruits et légumes à la fois dans un seul jus ne constitue aucun problème. Sans les fibres, les substances bioactives en provenance d’un jus fraîchement pressé sont disponibles pour notre corps en plus grande concentration et plus rapidement. Seul le jus cellulaire pur apporte cet avantage.

Ce qui toutefois s’oppose à des fruits et légumes en purée au mixeur au lieu du jus pur, c’est surtout une raison simple et pratique : pour pouvoir bien digérer les fibres et autres ingrédients « grossier » issus des herbes, des fruits et des légumes, il nous faut bien les couvrir de salive. C’est ce que nous faisons lorsque nous croquons vigoureusement dans une pomme et la mâchons avec plaisir et délice. Au contraire, nous avalons en général une purée de pommes sans mâcher et sans bien la recouvrir de salive.

Jus de fruits frais et extracteurs de jus

La meilleure solution pour faire un bon jus, c’est sans hésiter de s’équiper d’un extracteur de jus, qui va permettre de conserver les nutriments et vitamines de vos fruits. Pour en savoir plus, je vous explique d’ailleurs quelle est la différence entre une centrifugeuse et un extracteur de jus.

Conclusion : dans les purées de fruits et de légumes, nous ingurgitons donc (outre les substances vitales) toutes les fibres indigestes ou difficilement digestibles. Dans le cas du jus fraîchement pressé pur, en revanche, nous sommes capables de prendre une grande quantité de substances nutritives puisque les fibres n’y sont plus comprises et que seul le jus cellulaire pur entre dans le verre. La diversité des substances nutritives issues de jus purs est en outre, bien plus rapidement disponible, souvent même au bout de quelques minutes.

Le rôle des enzymes dans la digestion

Le rôle des enzymes dans la digestion

Les enzymes sont des protéines qui servent de catalyseurs dans le corps humain et accélèrent les réactions biochimiques ou encore les rendent possibles. Elles remplissent des fonctions importantes avec certains substrats, selon le principe de la clé et de la serrure, des fonctions qu’aucune autre substance nutritive ne peut remplir Les enzymes digestives dans les sucs digestifs, par exemple, divisent les substances nutritives, si bien qu’elles peuvent être résorbées et transformées. Les enzymes transforment les aliments dans le tissu corporel, autrement dit, elles sont nécessaires à la digestion et à l’absorption de nourriture.

Ananas, mangues, pêches... des sources d'enzymes !

De nombreuses désignations d’enzymes se terminent par -as (Elles sont nommées en fonction de la substance sur laquelle elle exercent leur effet. On peut citer comme exemple : la lactase qui sert à digérer le lactose (sucre du lait), la cellulase qui gagne la cellulose (fibres) à partir des cellules végétales et la rend utilisable par les êtres humains, le saccharase extrait la saccharose. La broméline de l’ananas et la papaîne du papaye aident à la digestion.

Les enzymes sont extrêmement sensibles à la chaleur. Dès 40 à 70° C, elles sont détruites de façon irréversible. Une grande partie de notre nourriture d’aujourd’hui est toutefois chauffée à haute température. La plupart du temps, on utilise 100 à 250° C, en cuisant à l’eau, au four ou en grillant. Les enzymes font défaut dans la nourriture chauffée.

Veillez donc pour cette raison à vous alimenter suffisamment en enzymes vivantes (!), donc d’aliments crus, non chauffés, Afin que les fonctions les plus importantes du corps (la digestion et le métabolisme) continuent à fonctionner.

Du jus frais à partir de fruits et légumes crus est la meilleure source d’enzymes. Préparez des jus riches en enzymes à température ambiante normale et buvez-les immédiatement. Car : les enzymes ont un optimum d’effet déterminé qui se situe entre 20 et 70° C. A une température inférieure, les enzymes sont inactifs, à plus de 40° C, la structure de leurs protéines est endommagée de façon irréversible.

Où trouve-t-on des enzymes ?

Les ananas, les mangues, les papayes, les kiwis, les pommes, les salades et les pousses contiennent beaucoup d’enzymes. Un grand taux de nourriture crue dans notre nourriture quotidienne nous aide à mettre à disposition de notre corps suffisamment d’enzymes, étant donné que chaque fruit et chaque légume frais comprend des enzymes.

À quoi servent les enzymes digestives ?

Les enzymes sont les plus importants producteurs d’énergie; sans elles, le métabolisme humain ne peut pas tourner à fond. Sans l’aide des enzymes, de nombreuses réactions dans le corps ne peuvent pas avoir lieu ou bien très lentement en raison des températures plutôt basses en rapport. Pour les fonctions importantes de notre corps (digestion et métabolisme), elles ne doivent pas manquer. Les enzymes nous donnent de la force à partir de la nourriture, force dont nous avons besoin pour vivre pleinement.

Synthèse et rôle de la chlorophylle

Synthèse et rôle de la chlorophylle

L’origine du mot chlorophylle indique déjà ce à quoi l’on reconnaît les aliments comprenant de la chlorophylle. Ce mot vient du grec et signifie « vert, feuille fraîche ». Les plantes et les aliments comprenant de la chlorophylle se reconnaissent au premier coup d’œil à leur couleur verte. La chlorophylle désigne un groupe de colorants en présence, entre autres, dans les plantes vertes et les algues. Les plantes créent des glucides comme par ex. le glucose et l’amidon à l’aide de la chlorophylle issue de l’énergie lumineuse du soleil, de l’eau et du dioxyde de carbone. Ce processus est désigné de photosynthèse et constitue la condition préalable à vie sur la Terre.

Synthèse et rôle de la chlorophylle

Les glucides en résultant servent de substance nutritives aux êtres vivants.

Où trouve-t-on de la chlorophylle ?

Dans les algues (p. ex. chlorella, spiruline), le choux, le brocoli, le chou vert, les feuilles de salade, les herbes de céréales (blé, orge), les épices sauvages, les orties, le pissenlit, l’angélique tout comme dans les germes et les pousses.

À quoi sert la chlorophylle ?

Les pionniers de la nourriture crue, comme par ex. Viktoras Kulvinskas, Dr Ann Wiggmore ou David Wolfe attribuent à la chlorophylle beaucoup de fonctions importantes. Ils sont par exemple convaincus que la chlorophylle stimule l’hématopoïèse et la dépuration du sang tout comme le métabolisme et la respiration des cellules. Ce qui agit positivement sur la régénération et la durabilité des cellules individuelles. Viktoras Kulvinskas résume avec pertinence l’importance de la chlorophylle dans son livre « Vivre et survivre – Livre du cours au XXIe siècle » comme suit: « Il y aurait beaucoup à gagner si les êtres humains prenaient des aliments comprenant de la chlorophylle, autrement dit du jus d’herbes de blé. »

Régulièrement alimenté en substances nutritives (fer, magnésium, chlorophylle, protéines et oxygène), le corps fabrique une hémoglobine de qualité (=colorant sanguin rouge). C’est la condition pour que le corps et le cerveau soit constamment alimentés en oxygène, que l’énergie s’écoule dans les cellules et que nous soyons performant à tous les niveaux. Essayez avec des jus frais de chlorophylle.

La chlorophylle est un miracle de la nature. L’énergie du Soleil est stockée dans la chlorophylle. Elle diffère de l’hémoglobine humaine (le colorant sanguin le plus important) pratiquement uniquement par un atome.

Crédit photo : hukes

Tout savoir sur les antioxydants

Tout savoir sur les antioxydants

Ces substances que l’on désigne également d’ « anti-radicaux libres » lient les radicaux libres dans le corps et protègent ainsi, entre autres, les cellules du corps contre l’oxydation et donc contre une lésion.

Renforcez la police de votre corps dans sa lutte contre les radicaux libres agressifs grâce aux jus fraîchement pressés. En raison de la pollution croissante de l’environnement, nous sommes de plus en plus soumis à l’attaque de radicaux libres. Ce qui est désigné également par « stress oxydant ». Raison pour laquelle il nous faut nous alimenter de suffisamment d’antioxydants par le biais de notre nourriture. Mangez beaucoup de petites portions de fruits et de légumes tout au long de la journée et gouttez avec délices vos créations de jus pleines d’imagination.

Les radicaux libres sont des atomes très réactifs possédant un électron impair. Ils tentent d’arracher aux autres molécules l’électron qui leur manque. Les chimistes dénomment oxydation ce transfert d’un électron. A cause de ce procédé, le nombre de radicaux libres créés augmente sans cesse, étant donné qu’il manque finalement un électron à la molécule attaquée. Cela entraîne une réaction en chaîne pendant laquelle des liaisons importantes de l’organisme humain (entre autres les matières grasses et les protéines issues des parois cellulaires, tout comme les acides nucléiques porteurs du patrimoine héréditaire) sont détruites. De cette manière, les radicaux libres facilitent l’apparition de diverses maladies.

Tout savoir sur les antioxydants

Les radicaux libres paraissent dans le corps dans le cadre du processus du métabolisme, en outre, ils sont absorbés dans l’air et l’alimentation. Ils sont accrus par le tabac, le stress, la pollution de l’environnement, les rayons UV du soleil tout comme les maladies à fièvre et la prise de certains médicaments.

L’organisme humain dispose d’une série d’enzymes capables de lier les radicaux libres. Outre ces substances propres au corps, il existe encore un grand nombre d’autres antioxydants compris dans la nourriture. En font partie en première ligne, la vitamine C à effet antioxydant et E (comprise presque exclusivement dans les germes de céréales riches en matières grasses et les huiles végétales), tout comme le bêtacarotène. Le zinc également et le sélénium tout comme diverses substances végétales secondaires ont un effet antioxydant.

Les antioxydants peuvent rendre des radicaux libres inoffensifs. Veillez à toujours prendre ces substances vitales importantes en quantité suffisante avec: votre nourriture.

Où trouve-t-on des antioxydants ?

Dans tous les fruits et légumes.

À quoi servent les antioxydants ?

Les antioxydants sont de véritables multitalents qui appartiennent absolument à une alimentation équilibrée et saine. Ils neutralisent les radicaux libres qui réagissent de façon agressive et ont une utilité importante spécifique à la substance nutritive. Étant donné que les radicaux libres participent à toutes les lésions corporelles et cellulaires, leur importance pour la santé est immense.

Crédit photo : Bio-Synergie

Les flavonoides et les substances végétales secondaires

Les flavonoides et les substances végétales secondaires

Les substances végétales secondaires sont un groupe de 60 000 à 100 000 substances créées par les plantes à diverses fins propres, par exemple sous forme d’anticorps contre les parasites et les maladies, de régulateurs de croissance, de matières odorantes, d’arômes et de colorants.

Combinez toujours diverses sortes de fruits et de légumes dans vos recettes de jus. Car il est impossible d’obtenir un effet sur la santé avec des substances individuelles si on les prend isolées les unes des autres, cet effet est uniquement possible en prenant régulièrement une grande quantité de fruits et de légumes.

Ces substances font également leur effet sur les êtres humains par le biais de leur nourriture quotidienne. Elles sont présentes sous forme de mélange complexe de diverses substances bioactives qui se soutiennent mutuellement et se complètent. Ainsi, une alimentation variée comprenant une grande part de plantes augmente la chance de pouvoir profiter de tous ses effets favorables.

Ou trouver des flavonoides ?

Où trouve-t-on des substances végétales secondaires ?
Les substances végétales secondaires sont présentes dans toutes les sortes de fruits et légumes et sont divisées en divers groupes en raison de leur structure chimique. Vous trouverez dans ce qui suit la présentation des principaux groupes et de leurs apparitions principales :

  • La caroténoïde dans les carottes, les tomates, les abricots, les pamplemousses roses, les oranges, les melons, les papayes et les mangues
  • Les flavonoïdes dans l’acérola, les mûres sauvages, l’églantier, les groseilles, les cerises, les betteraves et les tomates
  • L’anthoxanthine dans les légumes jaunes comme les pommes de terre et les oignons clairs
  • Le glucosinolate dans les choux et le raifort
  • Les anthocyanes et proanthocyanes dans les myrtilles, les mûres sauvages, les cerises foncées, le raisin noir, les groseilles, les betteraves et les airelles

A quoi servent les substances végétales secondaires ?
Les nombreux indices ne suffisent pas à la science pour qu’elle les reconnaisse comme un savoir certain. Toutefois, bon nombre de nutritionnistes sont persuadés de ce qui suit :

Toutes les substances végétales secondaires et antioxydantes ont un effet anticancérigène, immunomodulateur, anti-inflammatoire, antithrombotique, hypo et hypertenseur, réducteur de cholestérol, réducteur de glycémie, antimicrobien et favorisant la digestion.

Voici quelques exemples comprenant des tâches spéciales supplémentaires :

  • caroténoïde : protège contre les rayons UV par l’effet antioxydant
  • flavonoïde : agit comme protection contre l’oxydation, fait baisser le cholestérol
  • anthocyanes et proanthocyanes : protège les vaisseaux sanguins, effet positif sur les yeux
  • glucosinolate effet antimicrobien
L’importance du Sélénium organique et bio

L’importance du Sélénium organique et bio

L’oligo-élément qu’est le sélénium est tout autant essentiel que le zinc. Il faut donc l’absorber par la nourriture. Le sélénium est entre autres un élément de l’enzyme Glutathione peroxydase qui apparaît dans les cellules humaines et les rend fortes contre les radicaux libres nuisibles aux cellules.

Pour mieux pouvoir profiter du sélénium, utilisez toujours des ingrédients issus d’une agriculture biologique, étant donné que celle-ci garantit qu’aucun engrais contenant du soufre n’a été employé. Le soufre entrave l’absorption de sélénium. Les aliments biologiques comprennent par conséquent plus de sélénium que les aliments en provenance d’une agriculture conventionnelle. Combinez en outre les ingrédients comprenant du sélénium avec les aliments comprenant des vitamines A, C ou E, car ils améliorent la biodisponibilité du sélénium.

Où trouve-t-on du sélénium ?
Dans les céréales germées, dans les noix de Para, les radis roses, le radis, les poivrons, les aubergines, les mandarines, les carottes, le persil, les asperges et les tomates.

Les poivrons, source de sélénium

À quoi sert le sélénium ?
Le sélénium est bien considéré comme un oligo-élément très important, toutefois les experts ne sont pas d’accord sur sa fonction ni sur son effet. Bien que ceci ne soit pas indubitable, de nombreux nutritionnistes supposent ce qui suit : Le sélénium est un antioxydant qui, allié à d’autres antioxydants empêche le vieillissement et le durcissement du tissu par l’oxydation ou les repousse. En outre, le sélénium participe au métabolisme de la glande thyroïde.

Il lie les métaux lourds (cadmium, plomb, arsenic et mercure) et les empêche ainsi de trop nuire aux cellules corporelles. Le sélénium joue un rôle important dans le système immunitaire et il stabilise la défense immunitaire de notre corps. Le sélénium aide à faire baisser le risque d’infarctus du myocarde. Dans le cas de bouffées de chaleur et de maux pendant la ménopause, un jus riche en sélénium peut apporter à certaines un plaisir délivrant. Certains affirment également que le sélénium aide à maintenir la jeune élasticité du tissu.

Veillez particulièrement à ce que votre nourriture soit suffisamment riche en sélénium. Si vos ongles changent, si la pigmentation de votre peau diminue ou lorsque vous remarquez que le cristallin devient opaque. Ils peuvent constituer les signes d’un manque de sélénium. Le fait d’avoir une alimentation équilibrée en substances nutritives épargne souvent l’obligation de prendre des médicaments.

Le zinc dans notre alimentation

Le zinc dans notre alimentation

Les bienfaits du zinc

Le zinc est élément essentiel. II nous faut donc l’absorber par notre nourriture. Nous avons des concentrations plus importantes de zinc dans nos globules rouges, dans les yeux, dans la peau, dans les cheveux, tout comme dans la prostate et le foie.

Le zinc dans notre alimentation

Affinez toujours le jus contenant du zinc en ajoutant quelques gouttes de jus de citron ! Car l’acide citrique augmente la récupération du zinc, tout comme les protéines. Évitez par contre de le combiner au calcium, au fer, tout comme au café et au thé. L’absorption de zinc est freinée par l’acide phytique, par le tanin compris dans le café et dans le thé tout comme par un grand apport de calcium et de fer.

Où trouve-t-on du zinc ?

Dans les céréales germées, dans les graines de tournesol, les noix, le brocoli, les choux de Bruxelles, les herbes aromatiques comme le persil, la ciboulette, radis, le chou-rave, le céleri, les asperges la citrouille, les framboises, les fraises la rhubarbe.

A quoi sert le zinc ?

Le zinc est nécessaire pour permettre a environ 300 enzymes du corps humai d’exercer leurs fonctions ; le zinc se trouve même compris dans 50 enzymes. Le zinc surveille et dirige le déroulement correct de nombreux processus corporels, la direction du système enzymatique et la conservation des cellules. L’oligo-élément est en outre nécessaire au déroulement de la division ce qui le rend important tout autant pour la croissance que pour le renouvellement des cellules. Les cellules immunitaires ont également besoin de zinc afin de réaliser leurs tâches. De plus, le zinc s’attaque aux radicaux libres qui nuisent aux cellules. On suppose que le zinc prend une part essentielle à la production, à la distribution et à l’effet de l’hormone sexuelle, de l’insuline et de l’hormone de croissance.

Crédit photo : L’occitane

Les apports du fer dans les aliments

Les apports du fer dans les aliments

L’oligo-élément qu’est le fer est un élément important de l’hémoglobine. Jusqu’à 70 % du fer intervenant dans notre corps se trouvent dans l’hémoglobine (correspond à env. 2-4 g) L’hémoglobine sert principalement à transporter l’oxygène des poumons jusqu’aux cellules du corps et le dioxyde de carbone des cellules dans les poumons d’où il est ensuite expulsé avec l’air respiré. Le fer a une grande importance pour le transport de l’oxygène. Lorsque le corps perd beaucoup de sang, il perd également beaucoup de fer. En cas de perte de sang de quelque sorte que ce soit il est donc particulièrement important de s’alimenter en fer.

Les légumes appartiennent aux plus importants végétaux fournisseurs de fer. Combiné à la vitamine C, cet oligo-élément qu’est le fer est nettement plus facile à absorber par notre corps. Combinez dans vos jus les pourvoyeurs de fers végétaux avec une bonne bombe de vitamine C. Evitez de combiner au contraire le café, le thé et les épinards et le fer, car ils comprennent des substances qui ralentissent l’absorption de fer.

De nombreuses personnesprétendent que la consommation de viande permet de s’alimenter en fer. Les végétariens et les tenants de l’alimentation naturelle savent cependant très bien qu’il existe des fournisseurs en fer végétaux remarquables. Le fer trivalent compris dans les aliments végétaux se transforme dans notre corps en fer bivalent facilement utilisable. La teneur en fer des principaux fournisseurs de fer végétaux est plus important à l’état cru. Mangez donc les aliments contenant du fer de préférence crus. Je vous conseille d’extraire le jus d’aliments contenant du fer, étant donné que vous pouvez absorber des quantités bien supérieures de fer sous forme de jus qu’en les mangeant en entier.

Des sources de fer naturelles

Où trouve-t-on du fer ?
Dans les topinambours, les salsifis, les légumes vert foncé à feuilles, les betteraves, les concombres, le fenouil, les carottes, les fèves de soja, les germes de blé, les fraises, les framboises, les abricots, le raisin noir et les tomates.

A quoi sert le fer ?
Le fer est toujours de la partie partout où notre corps a besoin d’oxygène. Grâce à l’alimentation suffisante en oxygène, le corps conserve sa vitalité, l’esprit sa forme et sa joie de vivre. Les états d’épuisement de l’esprit ou corporels sont évités et le système immunitaire est stabilisé. Le fer permet de se remettre rapidement sur pied après avoir été malade. En outre, le fer participe de la formation de divers enzymes, eux-mêmes participant à des fonctions corporelles vitales.

Le métabolisme et la digestion continuent ainsi à bien fonctionner. Le fer est également nécessaire à la constitution du colorant rouge des muscles qu’est la myoglobine qui sert à stocker l’oxygène. De la même manière, le fer joue un rôle important pour garder intact le système immunitaire dans le cadre de la lutte contre les agents pathogènes. II est un membre de notre police corporelle. Les femmes enceintes doivent absolument veiller à s’alimenter suffisamment en fer, afin que l’alimentation en oxygène du foetus soit idéale. En cas de manque de fer pendant la grossesse, le foetus n’est pas suffisamment fourni en oxygène. À leur naissance, ces enfants n’ont souvent pas le poids voulu où viennent trop tôt au monde.

Les phagocytes de notre corps (macrophages) ont besoin d’ur bon équilibre en fer afin de pouvoir contrôler les agents pathogènes. Le fer est un policier idéal dans notre corps. Il peut repousser les microbes intrus. Mais le fer est également important pour la croissance, tout comme pour la peau et les cheveux.

Quels sont les aliments les plus riches en magnésium ?

Quels sont les aliments les plus riches en magnésium ?

Le magnésium est un sel minéral important. Il est nécessaire à de nombreuses fonctions dans le corps, fonctions si différentes que l’on ne connaît pas en détail sa quantité nécessaire. Éviter tout particulièrement l’alcool et si possible les médicaments, ils peuvent altérer énormément à la résorption du magnésium. Ne consommez de la graisse donc qu’en petites quantités. La vitamine D, par contre, améliore l’exploitation de ce sel minéral important qu’est le magnésium. Sortez donc suffisamment longtemps à l’air frais et au soleil.

Sources de Magnésium

Quels fruits et légumes sont riches en magnésium ?

Où trouve-t-on du magnésium ? Dans les noix, les germes, les bananes, le chou-rave, le chou vert, les épinards, les framboises, les avocats, les artichauts, les kiwis, les betteraves et le maïs.

À quoi sert le magnésium ?

De nombreux experts recommandent une alimentation particulièrement riche en magnésium en cas d’activité corporelle intensive (par exemple sport de haut niveau), en cas de travaux au soleil et en cas de stress moral. Le magnésium est volontiers désigné par le peuple de « minéral de la forme physique », étant donné qu’il est très important pour la performance sportive. Il active en gros 300 enzymes dans le corps humain. Ce qui signifie entre autres que de nombreuses réactions dans le métabolisme des glucides, des protéines et des matières grasses ne peuvent pas se faire à la vitesse idéale lorsque le magnésium n’est pas suffisant. Les réactions sont plus lentes. Le magnésium est également nécessaire pour le transfert des stimuli dans les nerfs et les muscles. Les muscles n’ayant pas suffisamment de magnésium ont tendance à avoir des crampes. Ceci est valable pour tous les muscles du corps, y compris le myocarde. La capacité à se contracter n’est pas uniquement importante pour les muscles, mais également pour le système qastro-intestinal, donc pour la digestion.

Une grande quantité de magnésium se perd pendant la cuisson et la trempe des aliments. Lavez et frottez donc les fruits et les légumes à l’eau courante et transformez-les crus. Ne les laissez pas tremper dans l’eau.

Quels sont les aliments les plus riches en potassium ?

Quels sont les aliments les plus riches en potassium ?

Qu’est-ce que le potassium ?

Le potassium se trouve dans les cellules corporelles. Il joue un rôle important pour l’équilibre électrolytique des cellules. Il est chargé de faire naître les impulsions nerveuses, et de les transmettre à l’intérieur du système nerveux, aux fibres musculaires et au cœur. La dénommée pompe sodium-potassium assure les diverses concentrations de sodium et de potassium dans la zone inter et extracellulaire. C’est la condition préalable à l’apparition d’impulsions nerveuses.

En manque de potassium ?

Une trop grande consommation en sel de cuisine augmente l’élimination du potassium. Lorsque vous épicez des jus de légumes frais, remplacez le sel par des herbes aromatiques.

En outre, le potassium est nécessaire au transport de l’hormone responsable de la baisse de glycémie qu’est l’insuline dans les cellules. Il est indispensable à la croissance de la masse cellulaire, à l’établissement de la protéine corporelle et à l’activation de diverses enzymes.

Quels sont les aliments les plus riches en potassium ?

Où trouver du potassium ?

 

Voici dans quels aliments trouver du potassium:
Dans les épinards, le fenouil, le chou vert, les pousses de bambou, les pommes de terre, les bananes, les choux de Bruxelles, le brocoli, les potirons, la bette, les betteraves, les champignons, les melons, les poires, les orties et les oranges.

 

À quoi sert le potassium ?

Allié aux vitamines, le potassium est de grande importance pour la forme et le bien-être. Il participe de façon déterminante à l’équilibrage de la pression osmotique de nos cellules. Le potassium exerce de la sorte une influence énorme sur la répartition de l’eau dans le corps (équilibre électrolytique) par son effet déshydratant et diurétique. Grâce à sa fonction équilibrante du point de vue de l’osmose, le potassium exerce un rôle dans la régulation des protéines cellulaires et dans l’activation de quelques enzymes. Il participe à la transmission du stimulus des cellules aux muscles et donc à la contraction des muscles. Notre travail musculaire profite donc du potassium. Nous possédons la force et l’endurance nécessaire aux exigences quotidiennes de notre vie. Le potassium est également compris dans nos sucs digestifs du système gastro-intestinal. Grâce à l’activité de certains enzymes, il garde notre métabolisme et notre digestion en bon état.

Dans quels aliments trouve-t-on du calcium ?

Dans quels aliments trouve-t-on du calcium ?

Le calcium est la substance minérale la plus représentée quantitativement dans notre corps. 99 % du calcium présent dans le corps se trouvent dans les os et les dents. Seulement 1 % environ présent dans le sang et les autres tissus.

Un apport en calcium sans lait, est-ce possible ?

Quels sont les aliments auxquels vous pensez spontanément lorsque vous pensez aux fournisseurs de calcium ? La plupart des êtres humains dans notre sphère culturelle pensent ici surtout au lait. Etant donné que ce blog se concentre sur les aliments végétaliens et à qualité crudités, une question se pose : est-il
possible d’avoir une alimentation suffisamment riche en calcium sans prendre de produits laitiers ? La réponse est encourageante: Oui, totalement! Car beaucoup ne savent pas que le
calcium se trouve en grande quantité dans de nombreux aliments végétaux, parfois même en plus grande quantité que dans le lait.

Le calcium végétal, la meilleure source en calcium

Les noisettes, les amandes, les figues séchées, le chou vert et le persil contiennent environ deux fois plus de calcium que la même quantité de lait. Les orties contiennent environ 3 fois plus, le sésame 5 à 7 fois plus et le pavot même de 16 à 25 fois plus de calcium que dans la même quantité de lait.

Les fibres, le sel de table, le café, l’alcool tout comme la protéine animale ont un effet négatif sur l’exploitation du calcium par notre corps. Evitez donc de prendre ces facteurs dérangeants et profitez de votre jus toujours à 1 ou 2 heures de toute autre prise d’aliment.

Il est uniquement possible de garder le calcium de notre corps si nous avons suffisamment de vitamine D (apportée par la lumière du soleil sur la peau et une nourriture équilibrée). Si l’on prend des fibres en même temps (entre autres), on réduit l’absorption de calcium. Le sel de table, le café ou l’alcool et surtout la protéine animale ne facilitent pas l’assimilation du calcium.C’est un bon argument en faveur d’une alimentation végétarienne et de qualité crudité. Afin de parfaitement absorber et assimiler le calcium, je vous conseille de boire des jus riches en calcium de préférence sans les accompagner de fibres et en gardant un espace de 1 à 2 heures entre les différents aliments.

Quels sont les fruits et légumes riches en calcium?

Dans les noix et les germes, dans les légumes verts à feuilles et le chou vert, les orties, le cresson de fontaine, le pissenlit, la roquette, les épinards, le fenouil, le brocoli, la rhubarbe, le poireau, les carottes, les potirons, les oranges et les pamplemousses.

À quoi sert le calcium pour notre corps ?

Le calcium rend nos os solides et stables. Simultanément, nos os servent de réservoir au calcium. Ce qui signifie qu’en cas de besoin (manque de calcium), une partie du calcium est détachée des os pour être mise à disposition d’autres tâches. On a besoin par exemple du calcium pour transmettre les stimulations aux muscles et aux nerfs. Il maintient ainsi les fonctions importantes des muscles et des nerfs au bon rythme. En outre, le calcium facilite la coagulation du sang et participe à l’activation de quelques enzymes et de quelques hormones.

L’importance de l’acide folique pour la grossesse

L’importance de l’acide folique pour la grossesse

L’acide folique remplit les tâches importantes dans le métabolisme des protéines. Il joue ainsi un rôle décisif dans tous les processus liés à la croissance et au développement de l’organisme humain, ainsi qu’au niveau de la libération de l’énergie issue de l’alimentation. Dans la moelle osseuse, l’acide folique favorise la formation des globules rouges. Il participe à la production d’acides nucléiques qui transportent nos informations génétiques. L’acide folique est donc indispensable à la division et la reconstitution des cellules. Le nom de l’acide folique provient en fait du terme latin « folium » (= feuille), sur le modèle des feuilles d’épinard à partir desquelles cette vitamine a été isolée pour la première fois.

A quoi sert l’acide folique ?
L’acide folique est principalement responsable de la formation d~,, muqueuses et des globules. Il aide en outre au métabolisme de l’ADN, de l’ARN et des protéines et lors de la décomposition de l’acide homocystéine qui peut être nocive pour le système cardiovasculaire.

Où trouve-t-on de l’acide folique ?
Dans les légumes verts à feuilles et la salade, les épinards, les tomates, les oranges, les fraises, les melons, les abricots, les noix et les graines germées tout comme les pommes de terre.

L’acide folique est très rapidement détruit par la lumière, la chaleur et l’oxygène. En cas de stockage à température ambiante, la salade et les légumes perdent jusqu’à 2/3 de leur teneur en acide folique. Veillez donc ici également à avoir des produits régionaux et frais.

L’acide folique a une importance énorme pour une bonne formation de la colonne vertébrale des embryons. Raison pour laquelle il est très important pour les femmes enceintes que leur nourriture comprenne suffisamment d’aliments riches en acide folique. Au cours d’une grossesse, le besoin en acide folique de la mère double. L’acide folique augmente le flux de lait des mères qui allaitent. L’acide folique donne des cheveux et des ongles forts. Etant donné que l’acide folique est nécessaire à tous les processus de croissance du corps, il exerce une influence directe et positive sur le développement des êtres humains.

Où trouver de la vitamine C ?

Où trouver de la vitamine C ?

Étant donné que le corps humain ne peut pas produire lui-même de vitamine C, il faut la lui apporter par le biais de la nourriture. La vitamine C appartient aux antioxydants. De nombreux experts diététiciens partent du principe que ceux-ci neutralisent l’effet destructeur des radicaux libres. La vitamine C favorise l’effet de la vitamine E qui agit également comme un antioxydant. Grâce à cette fonction, elle peut vraisemblablement aussi freiner la formation de nitrosamines issues de nitrates dans les aliments.

Sources de Vitamine C

La vitamine C participe à la régulation de l’alimentation en oxygène des cellules. Nous en avons besoin pour la synthèse des substances propres à notre corps. La vitamine C est également nécessaire à la formation de collagène (= protéine dans le tissu conjonctif), tout comme à la formation du cartilage et des os.
En outre, la vitamine C augmente l’absorption du fer issu de sources végétales, indispensable à l’hématopoïèse, tout comme celle du calcium et des acides aminés et elle aide à la formation des vaisseaux sanguins.

Extrayez le jus de fruits et de légumes frais et crus, où mangez-les tels quels, juste après les avoir achetés, étant donné que la vitamine C est très sensible à la lumière et à la chaleur. La vitamine C facilite l’absorption et l’assimilation du fer. Lorsque vous choisissez les ingrédients pour réaliser des jus frais, veillez donc à ce que la vitamine C et le fer soient toujours associés l’un à l’autre afin de permettre à votre corps de l’exploiter pour le mieux.

Dans quels aliments se trouve la vitamine C?

Dans l’églantier, l’acérola, l’argousier, les groseilles, la goyave, les choux de Bruxelles, le poivron rouge, le brocoli, le chou vert, le fenouil, la papaye, le kiwi, le choux-rave, les fraises, les épinards, les sortes de choux, les agrumes et les pommes.

À quoi sert la vitamine C?

Grâce à son effet antioxydant, la vitamine C aide le corps de différentes manières à lutter contre les effets nocifs de l’environnement. Elle est nécessaire aux fonctions de défense de notre corps. Elle permet entre autres de maintenir la fonction des tissus conjonctifs et de support (les eaux, le cartilage et la dentine). Ainsi, les connaisseurs partent du principe que la guérison des blessures (même dans le cas de fracture des os) est encouragée et accélérée favorablement par un apport suffisant de vitamine C. Les infections virales et microbiennes (rhumes) ont plus de difficultés à s’installer lorsque l’apport en vitamine C est sain.

La vitamine C aide en outre à garder la peau et les gencives en bonne santé. Elle a un effet stimulant et les personnes qui prennent suffisamment de vitamine C par leur nourriture font rarement partie de ceux qui se plaignent d’un niveau de cholestérol élevé. Les experts nutritionnels partent du principe qu’une alimentation suffisante en vitamine C peut freiner la formation de nitrosamine cancérogène dans l’estomac.